conseils et bons plans

Train de nuit : 10 conseils pour éviter les galères

31 décembre 2014
Train de nuit : 10 conseils pour éviter les galères
3 (60%) 2 vote[s]

Il nous arrive souvent d’opter pour la solution « train de nuit » lors de nos déplacements aux quatre coins de la France pour visiter nos proches, ou lors de périples à l’étranger. En avril, nous avions fait un voyage Interrail à la découverte de 6 villes européennes et les trajets en train de nuit nous ont permis d’économiser de nombreuses nuits d’hôtel et de raccourcir le temps de trajet ressenti. Un voyage en train de nuit c’est également l’occasion de rencontrer d’autres voyageurs, d’échanger autour de notre passion et refaire le monde au wagon bar !

Mais un simple voyage en train de nuit peut vite être désagréable si vous vous ne prenez pas certaines précautions. Piqures d’insectes, retards, confort spartiate, etc… Autant de problèmes qui peuvent vous gâcher la nuit, voire le reste de vos vacances. Et on peut vous garantir qu’après de nombreux voyages en trains de nuit, nous avons connu les pires galères en France et les expériences es plus inoubliables à l’étranger et plus précisément en Thaïlande

Voici 10 conseils pratiques pour éviter les galères en train de nuit, voyager sereinement et être ainsi en forme le lendemain pour explorer une nouvelle destination.

IMG_8856

1 – Bombe anti punaises de lit

Le gros coup de gueule de ce début d’année ! Lors de nos 3 derniers voyages de nuit avec la SNCF, Capucine et moi-même avons été piqués sur tout le corps à plusieurs reprises par des punaises de lit. Ça en dit long sur la propreté et l’hygiène des compartiments des trains SNCF ! De quoi vous gâcher les 3 prochains jours tellement ça démange… Après avoir diffusé les photos sur Twitter, on nous a conseillé de nous munir d’un spray répulsif spécial à pulvériser sur le lit avant de s’y installer.

Capture d'écran 2014-12-30 18.02.31

 

2 – Quel compartiment choisir ?

Déjà que les prix des billets de train en France sont très excessifs, parfois même plus élevés que l’avion, nous vous suggérons de voyager en seconde classe car il y a peu d’écart avec la première classe, sauf le tarif qui passe du simple au double. Lorsque l’on prend un billet en seconde classe, la gente féminine a  la possibilité de choisir un compartiment femme seule pour plus de sécurité. S’agissant des voyages à l’étranger analysez et comparez les tarifs et le confort proposé selon le type de classes, il y a souvent de belles surprises intéressantes. En Thaïlande nous avons choisi la seconde classe car les prestations étaient déjà bien supérieures à celles proposées en France, et le tout à prix mini. Dans d’autres pays (Inde, etc…), autant il est intéressant de se mêler à la population locale durant des trajets en journée, autant il est préférable de privilégier la première classe pour les trajets en train de nuit…

 

3 – Prendre connaissance des lieux

Une fois à bord du train de nuit, repérez où se situent les compartiments du chef de bord et des contrôleurs, toujours pratique en cas de problème. Pensez également à visualiser chacun des voyageurs situés dans votre compartiment, discuter avec et définir le moment où vous verrouillez la porte. Dans votre compartiment, il y a en général un drap, une couverture fine et un petit oreiller et selon les compagnies, une bouteille d’eau, un kit pratique, etc… Pour les frileux, pensez à emmener un legging, des chaussettes de ski, ou un petit plaid de voyage.

 

4 – Privilégier une banquette inférieure

Dans un train de nuit classique en seconde classe il y a quatre à six couchettes par compartiment. il est plus confortable de prendre les couchettes inférieures de manière à ne pas avoir à utiliser l’échelle pour escalader à votre campement de fortune, mais aussi pour pouvoir sortir dans le couloir plus facilement. Notez aussi que l’on ressent d’avantage les vibrations du train lorsque l’on est dans les couchettes du haut…

 

5 – Ne pas prendre de bagages trop volumineux

Si vous avez trop de bagages volumineux vous ne pourrez pas les ranger facilement dans le compartiment. Privilégiez plusieurs petits sacs plutôt qu’un seul gros, de manière à pouvoir les glisser facilement derrière l’échelle ou sous votre couchette. Vous avez également la possibilité de ranger les plus petits, qui contiennent vos affaires, billets de train et documents importants, au bout de votre couchette pour plus de sécurité.

 

6 – Sécuriser ses bagages avec un cadenas

Ca ne sert à rien de prendre des risques, équipez chacun de vos bagages avec un cadenas de manière à les sécuriser d’avantage et à éviter la tentation des voleurs. Etiquetez-les pour les retrouver en cas de perte. Ces précautions sont surtout valables lorsque vous n’êtes pas à proximité de vos bagages, notamment quand vous voyagez sur des sièges inclinables et non en couchettes (valable aussi pour bus de nuit en France et à l’étranger) Pour voyager en toute sérénité, surtout lors de longs périples ou tours du monde, il est préférable de souscrire à une assurance spécifique comme Mondial Assistance

 

7 – Prendre une rallonge électrique et une multiprise

Rares sont les compartiments qui sont équipés de prises électriques dans un train de nuit, elles sont souvent pratiques pour recharger tout son matériel (smartphone, appareil photo, ordinateur, tablette ou batteries de secours) Ces prises sont souvent présentes dans les toilettes mais aussi dans les couloirs. Une la rallonge permettra de vous raccorder à la prise du couloir et conserver votre matériel en charge dans votre compartiment. Une multiprise vous permettra de faire d’une pierre 4 coups !

 

8 – Prendre de quoi grignoter !

On est jamais à l’abris d’un long retard ou pire, d’une immobilisation du train de nuit pendant de longues heures (on parle en connaissance de cause !) Même si certaines compagnies ont un wagon bar (souvent hors de prix) ou des distributeurs de collations (souvent en panne…) il est plus simple de vous préparer un petit sac qui contient des barres énergétiques, des fruits, des boissons, etc…

 

9 – Prévoir du temps pour les correspondances

Lorsque l’on réserve ses billets de train sur internet on nous propose automatiquement et souvent des correspondances avec des intervalles de seulement 20 ou 30 minutes. Il est préférable de réserver soi même chacun des trajets en prenant en compte un éventuel retard avec le train de nuit

 

10 – Demander à être réveillé

Imaginez : votre arrivée est prévue à 6h20 et vous vous réveillez à 7h00 en sursaut et en panique… Ahhh ! Les galères commencent, et on est pas à l’abris de ce genre de situation ! Il suffit d’avoir passé une journée d’exploration intense la veille, décharge totale de la batterie du téléphone, un sommeil profond et régénérateur, et c’est la garantie de louper son réveil. Pour y remédier, vous pouvez demander au personnel de bord de vous réveiller 30 min avant votre arrivée à destination.

 

commentaires

9 Comments

  • Reply
    Tony - Ou&Quand.net
    2 janvier 2015 at 18 h 11 min

    Je me méfie des punaises de lit à l’étranger, que ce soit dans les trains ou les hôtels. Mais je ne pensais pas que l’on pouvait y être confronté en France dans les trains SNCF… 🙁

  • Reply
    Marie
    3 janvier 2015 at 9 h 13 min

    Désolée les loulous, mais 1e, 2e, ou 3e classe en Inde = même combat. Comme en France, on se fait juste allumer sur les tarifs qui passent du simple au triple pour quelques maigres différences (une prise électrique ou une petite lampe qui ne fonctionnent pas la plupart du temps et une porte qui ferme en 1e contre un rideau en 2e). En revanche en plus de deux mois de voyage en train à ce jour, pas une piqûre d’insecte dans les couchettes… Pour ce qui est des cafards et des souris ou même du retard (compter 3 ou 4h en moyenne) ça par contre « c’est la magie de l’Inde » 😉

  • Reply
    Mali
    4 janvier 2015 at 23 h 10 min

    Merci pour tous ces conseils, la bombe anti punaises de lit je n’y aurais pas pensé mais je plussoies !

  • Reply
    Hej you !
    4 février 2015 at 20 h 45 min

    {je découvre tout juste votre blog qui est génial!}
    Bref, les punaises de lit dans les trains: que de souvenirs. Pareil, pendant notre voyage InterRail, nous avons dû y mettre un terme à cause de ces bestioles qui nous ont pourri la vie après un Madrid-Barcelone (en 1ere classe!). Bon, maintenant ça reste un souvenir pas si mauvais mais si seulement j’avais connu l’existence de cet immonde désagrément + de la bombe anti punaises, on aurait pu finir notre tour de l’Europe en train en beauté !

    • Reply
      Capucine & Thibault
      6 février 2015 at 19 h 40 min

      Il y en a partout finalement […]
      En tout cas la prochaine fois on prendra une bombe ça c’est sur !
      Je découvre aussi ton blog, merci 😉

  • Reply
    Manu @ Blog Voyage Avec Nous
    6 février 2015 at 14 h 18 min

    Je n’en ai jamais eu mais c’est fou de voir ça en France quand même. Je pensais que les lits étaient nettoyés et traités quand même…

    Ils ont réagis à votre tweet ?

    • Reply
      Capucine & Thibault
      6 février 2015 at 19 h 36 min

      Coucou !
      Oui le CM à réagit de suite mais il a supprimé ses réponses quelques heures plus tard […]
      J’ai également envoyé une plainte avec les photos des piqûres de nos 3 derniers voyage mais pas de retour …

  • Reply
    clemcracovie
    23 février 2015 at 17 h 07 min

    Merci!

    Je pensais éventuellement à voyager de nuit entre Cracovie et Prague…

  • Reply
    voyagesdemarie
    16 décembre 2016 at 9 h 22 min

    Merci pour ces 10 conseils ! J’ai prévu de passer 2 nuits en train couchette en Norvège pour la première fois et je me demandais justement comment ça se déroulais 🙂
    Je n’avais pas imaginer que les puces de lit pouvaient être présentes en France ! Naïveté de ma part peut-être ^^

Laissez-nous un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.