voyage-en-guyane
Guyane

Voyage en Guyane : conseils pratiques et incontournables à découvrir

19 avril 2018
 

Je vous emmène cette fois-ci en voyage en Guyane Française, une destination assez méconnue autour de laquelle il y a encore trop de préjugés… Et pourtant, j’étais loin d’imaginer toutes les merveilles que l’on peut y découvrir ! Je pense notamment à cette végétation luxuriante omniprésente sur tout le territoire, car ne l’oublions pas, la Guyane se trouve à la porte de la forêt Amazonienne, le poumon vert de la planète qui abrite une biodiversité unique et qui attire les scientifiques et les chercheurs du monde entier. Mais il y a aussi ce patrimoine historique et culturel, ces populations métissées issues des nombreuses vagues de migrations et ces paysages naturels si contrastés qui laissent sans voix à toutes heures de la journée. Oui, la Guyane est une destination surprenante qui éveil les sens et qui séduit tout ceux qui veulent lâcher prise pour se reconnecter avec la nature. Voici mes incontournables et coups de coups de coeur à voir et à faire lors d’un voyage en Guyane.

Balade au marché de Cayenne et ses alentours

On commence ce voyage en Guyane par sa ville principale, Cayenne, connue notamment pour son marché alimentaire sur lequel on trouve de nombreuses spécialités locales. il y a foule dans les allées, l’ambiance est au rendez-vous, il y a des senteurs, des odeurs ; c’est un véritable lieu de vie et de rencontre pour les habitants de la ville. Faites aussi un saut sur la partie du marché qui est couverte. La bâtiment construit par Eiffel en 1907 abrite de nombreux stands. On peut y acheter du rhum, des épices, des produits artisanaux et même savourer une soupe chinoise en fin de matinée ! Bon, ça avait l’air délicieux, mais à 9h30 du matin j’e n’étais pas trop emballé !

Vous pourrez vous y rendre le mercredi, le vendredi et le samedi, mais n’oubliez pas d’y aller tôt pour profiter pleinement de l’ambiance .

Partez ensuite pour balade dans les alentours du marché en commençant par prendre de la hauteur au fort Cépérou depuis lequel on profite d’une vue dégagée sur la ville. En redescendant vers le coeur de la ville vous pourrez observer quelques anciens bâtiments colorés au style créole, mais le mieux conservé reste l’hôtel des Palmistes sur la terrasse duquel je vous invite à boire un verre en fin de matinée. Saviez-vous que Cayenne abrite plus de la moitié des habitants de la Guyane Française ?

Plus d’informations sur le site de l’office du tourisme de Cayenne

A la découverte des Hmongs au marché de Cacao

Direction Cacao, un charmant village situé à 75km de Cayenne (1h15 en voiture), mais qui a la particularité d’être peuplé à 95% par des Hmongs originaires du Laos et qui ont été accueillis par les français dans les années 70 après la guerre d’Indochine. Je ne m’attendais pas du tout à cette rencontre assez surprenante ! Tout comme pour le marché de Cayenne, celui de Cacao est très animé (ouvert le dimanche matin). On peut y trouver un large choix de fruits délicieux (coup de coeur pour les ramboutans que je mangeais sans faim!), de légumes, d’artisanat local et des fleurs tropicales magnifiques. On peut également acheter des spécialités asiatiques comme des nems, des samoussas, des boissons (le soussa), des soupes et autre plats traditionnels délicieux préparées par les Hmongs, à déguster sur un coin de table.

Ensuite je suis allé au musée de l’association « Le Planeur Bleu » qui abrite une grande collection d’insectes endémiques à la Guyane, comme des mygales, des papillons, et bien d’autres. On y découvre également des poteries amérindiennes, d’anciennes pièces de monnaie et d’autres morceaux d’histoire de la Guyane. La visite est vraiment instructive et le guide, Philippe (très passionnant!), sensibilise beaucoup les visiteurs à  la protection des espèces et à  l’écologie.

En quittant Cacao, ne manquez pas de faire un stop au restaurant La Bell Vue, on peut savourerais spécialités locales (poulet boucané, brochettes, etc…) avec une vue dégagée sur la forêt.

Une nuit au Wapa Lodge en pleine forêt amazonienne

Une expérience assez unique en son genre que je ne suis pas prêt d’oublier et que je recommande fortement ! Le Wapa Lodge est situé à  une vingtaine de kilomètres de Kourou en plein coeur de la forêt tropicale. On y accède en empruntant la route du Dégrad Saramaka, et au bout de cette dernière on arrive directement au débarcadère sur la rivière Kourou. Une personne travaillant aux lodges nous a accueilli, puis nous avons embarqué sur une pirogue en bois pour une bonne demie heure de balade sur la rivière, en plein milieu de la forêt et au coucher du soleil, un décor magnifique !

On se sent tout petit, on observe le changement des couleurs au fil des minutes, on profite du calme, on admire cette végétation luxuriante et on découvre ces premiers bruits d’animaux qui nous sont peu familiers à  la tombée de la nuit. On se dirige ensuite vers un petit bras de la rivière (la « crique » Cariacou) pour enfin arriver au ponton du Wapa Lodge, perdu au milieu de l’immense forêt.

Moi qui pensais découvrir uniquement de simples bungalows en bois, j’ai été émerveillé par cet endroit féérique… On est arrivés à la nuit tombée et le site entier était recouvert de petites bougies. L’accueil est chaleureux, le site est fleuri et verdoyant, il y a plusieurs structures en bois où l’on peut profiter des différents espaces de vie pour prendre l’apéritif, pour dîner (la cuisine est délicieuse et raffinée), pour se détendre sur de grands canapés et même pour se faire masser (en supp : 60€ / une heure)

Le Wapa Lodge dispose de plusieurs carbets aménagés différemment selon le type de clientèle : famille, couple, amis, etc…. Certains carbets sont équipés de hamacs, de lit-double, d’autres associant les deux, mais tous disposent de moustiquaires, de draps et d’oreillers. Les toilettes et les douches (très propres) sont situées à  l’extérieur des carbets dans d’autres structures aménagées. Notez qu’il n’y a pas de prises pour recharger son téléphone ou son appareil photo, donc organisez-vous au préalable et munissez-vous si besoin d’une batterie externe.

Le Wapa Lodge met a disposition des kayaks et des paddles pour ceux qui veulent partir explorer les rivières alentours et vous pouvez même faire une balade en pleine forêt avec l’équipe accompagnante, l’occasion d’en apprendre plus sur la faune et la flore locale.

L’établissement propose uniquement des séjours « 2 jours 1 nuit » tout compris avec apéritif, dîner, petit déjeuner, collations, boissons, rhum et les activités. Le tarif est de 210€ / personne en hamac, 230€ / personne en lit individuel et 250€ / personne en lit double. Pour les enfants de moins de 12 ans, le tarif est de 105€ / personne en hamac et 125€ / personne en lit individuel. Les tarifs proposés peuvent paraître un peu élevés, surtout si on y va en couple ou en famille, mais l’expérience vaut vraiment le coup !

C’est une véritable invitation à  la détente, au bien-être et a  la déconnexion en plein milieu de la forêt amazonienne guyanaise ! Une expérience inoubliable lors d’un voyage en Guyane.

Plus d’informations ici sur le Wapa Lodge

Croisière vers les îles du Salut

Changement de décor, je quitte le littoral guyanais pour me rendre en catamaran en direction des îles du Salut, tristement célèbres pour avoir été un bagne aux conditions de détention très rudes. Un petit paradis en enfer… La virée en catamaran était vraiment agréable… Une heure de traversée pendant laquelle notre guide Serge Colin nous raconte l’histoire de l’île et ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Je me suis posé sur l’immense filet du catamaran, je me suis laissé bercer, je m’assoupis légèrement et me fais réveiller par les éclaboussures des vagues sur les coques du catamaran.

Quand on approche des côtes on peut enfin profiter d’un véritable décor de carte postale avec des palmiers et une mer couleur émeraude. Ça change beaucoup du littoral et de ses eaux plus troubles dues aux alluvions drainés par les rivières. Une fois arrivé sur l’île Royale, je me rends compte que la nature a repris ses droits sur les anciens bâtiments du bagne, qui a fermé en 1954. À côté du débarcadère j’ai pu observé des tortues de mer et un peu plus loin de nombreux singes capucins, le bonheur !

La visite des îles du Salut est une étape incontournable lors d’un voyage en Guyane pour mieux comprendre l’histoire de la destination mais aussi pour profiter malgré tout d’un cadre paradisiaque.

Plus d’informations sur la sortie en catamaran vers les îles du Salut

Saint-Laurent-Du-Maroni et Awala-Yalimapo

On part cette fois-ci au Nord de la Guyane dans la région de Saint-Laurent-Du-Maroni qui se situe à proximité du Surinam, séparés par le fleuve Maroni. J’ai eu un gros coup de coeur pour cette ville, sûrement l’une des mieux mises en tourisme de la Guyane. On a été accueillis par l’office du tourisme qui nous a organisé une belle balade à vélo pour découvrir les différents quartiers historiques de la ville qui regorgent d’anciens bâtiments et de maisons traditionnelles (le petit Paris) et pour ensuite finir la balade au marché local, véritable lieu de vie des habitants. Une fois de plus, on a pu profiter de l’ambiance, goûter des spécialités, et s’imprégner encore plus de l’atmosphère locale.

Cette région de la Guyane est peuplée d’habitants aux origines multiculturelles. Il y avait auparavant beaucoup d’amérindiens qui vivaient en communauté : les Kaliñas, les Galibis et les Awaraks. Puis sont arrivés les « Noirs-marrons » Bushi Nengués (descendants d’exclaves qui ont fuit des plantations du Surinam), les Asiatiques, les Caribéens, les Sud-Américains, les Javanais et les métropolitains.

Pour plus de renseignements rendez-vous sur le site internet de l’office de tourisme de Saint-Laurent-Du-Maroni

Ensuite nous sommes allés plus au Nord, à l’embouchure du fleuve Maroni, vers Awala-Yalimapo, une commune plus reculée, connue pour ses plages sauvages où viennent pondre la nuit des tortues luth et vertes quand la marée monte. Evidemment il est interdit de s’en approcher, d’éclairer la zone et de les perturber. Au coucher du soleil cette plage est tout simplement magnifique ! Le soir, nous avons dormi dans des carbets « Chez Rita » et l’ambiance était au rendez-vous !

Pour y séjourner, comptez environ 25 € le lit et 17 € le hamac pour une nuit. Cliquez ici pour plus d’informations

Découverte du centre spatial à Kourou

J’ai réalisé ce jour là un vieux rêve d’enfant ! J’ai visité le Centre Spatial Guyanais à Kourou avec la découverte des pas de tirs des lanceurs Ariane 5, Soyouz, Vega et la célèbre salle de commandement Jupiter. Malheureusement je n’ai pas pu assister à un lancement de fusée en direct mais si vous faites un voyage en Guyane, assurez-vous de caler vos dates en fonction de cet évènement, il paraît que c’est vraiment impressionnant à voir ! On en compte en général un par mois… En tout cas c’est une étape incontournable pour tous les passionnés !

Bon plan : la visite commentée de 3 heures est gratuite.

Pour visiter le musée de l’espace, comptez 7€ / adulte et 4€ / enfant

Pensez à réserver votre place au maximum 48 heures à l’avance et munissez-vous impérativement d’une pièce d’identité.

Plus d’informations ici sur le site du Centre Spatial Guyanais – CNES

Une nuit sur un lodge flottant dans les marais de Kaw

Sûrement la plus belle expérience de ce voyage en Guyane ! Nous sommes arrivés en toute fin de journée à l’embarcadère situé au bout de la route D6 (proximité du départ du sentier de la Roche Favard) et nous avons à nouveau embarqué sur une pirogue pour une balade nocturne à travers les marais de Kaw jusqu’à l’écolodge flottant. On avait presque pas de visibilité, seul le guide avait une lampe frontale qui éclairait les rives…Quand soudain, on a aperçu deux yeux orangés dans la pénombre, il s’agissait bien d’un caïman qui se cachait dans les hautes herbes du marais ! Une rencontre assez surprenante…

Une heure de pirogue plus tard nous sommes enfin arrivés à bord du lodge flottant où un apéritif et un bon repas nous attendait. En pleine nuit, difficile de se rendre compte de l’endroit où nous étions… On profite de notre soirée, on observe des caïmans qui se laissent porter par le courant de la rivière et on a dormi dans des chambres équipées de lits, de hamacs, de moustiquaires et de belles terrasses… Ce n’est qu’à l’aube, vers 6h00 du matin qu’on a enfin pu admirer le panorama spectaculaire depuis notre terrasse sur le pont supérieur du Lodge… C’était magnifique… Le ciel change de couleur au fur et à mesure que le temps passe, on aperçoit de nombreux oiseaux (aigrettes, cormorans, etc…), et il y a cette brume qui recouvre au loin la jungle… Pas un bruit, juste du calme et de la contemplation. Le bonheur absolu.

Informations pratiques avant de préparer un voyage en Guyane

 

Climat

En Guyane il y a un climat équatorial, donc privilégiez la bonne saison ! En janvier et février a lieu « la petite saison des pluies » avec un temps mitigé entre soleil et quelques averses. La saisons de mars à mi-avril s’appelle « l’été de mars » avec un temps assez ensoleillé. La grande saison des pluies a lieu quant à elle de mi-avril à fin juin ! La saison dite sèche s’étend de juillet à novembre 🙂

Vaccination

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire et doit être fait dans un centre agréé au moins 10 jours avant le départ ! A l’aéroport, les autorités pourront vous demander le certificat international de vaccination dans lequel devra figurer la date de votre vaccin contre la fièvre jaune. Le risque d’attraper le paludisme reste minime mais vous pouvez faire un vaccin préventif si vous vous enfoncer dans les terres ou remontez les fleuves.

Pour plus d’informations sur les centres de vaccination rendez-vous sur le site du gouvernement

Hébergement

Les hébergements en Guyane ne sont pas bons marché. Il y a un peu plus d’une trentaine d’hôtels répartis sur la côte Guyanaise mais la grande majorité se situe dans la région de Cayenne et les tarifs sont au grand minimum de 120€ la nuit. Vous pourrez trouver des hébergements un peu plus bon marché en logeant dans des carbets comme celui de Chez Rita à Awala-Yalimapo par exemple. Rendez-vous sur le site Escapade Carbet qui propose un large choix de carbets en Guyane, ou sur le site de l’office du tourisme de la Guyane. Dernière option, vous pouvez opter pour une location d’appartement 🙂

Transport

Vous pouvez voyager en Guyane depuis Paris avec un vol Air France (8h30 de vol)

Sur place, la meilleure solution pour se déplacer reste de louer une voiture pour découvrir la Guyane en toute liberté. La compagnie Air Guyane propose des vols internes pour rejoindre les villes de Maripasoula, Saül, Grand-Santi et Saint-Laurent-du-Maroni. Il y a aussi des mini bus et des taxis collectifs (horaires aléatoires) pour se déplacer d’une ville à l’autre.

Article réalisé dans le cadre d’un voyage avec Atout France, le Comité du Tourisme de la Guyane et l’agence We Like Travel. Le contenu de cet article ne reflète uniquement que mon avis, je garde une totale liberté dans mes propos et mes recommandations sont toujours objectives.

 

 

 

commentaires

3 Comments

  • Reply
    Travely Story
    20 avril 2018 at 8 h 50 min

    Encore une destination qui fait rêver !

     
  • Reply
    Sylvain
    2 mai 2018 at 18 h 17 min

    Super article qui donne envie de voyager en Guyane!

     
  • Reply
    Arnaud
    4 mai 2018 at 13 h 18 min

    Très jolies photos, qui donnent envie de découvrir la Guyane !

     

Laissez-nous un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.