panneau orignal canada quebec
Canada

Conseils pratiques pour préparer son roadtrip au Québec maritime

11 août 2019

Après mon premier article sur toutes les étapes de mon roadtrip au Québec maritime, place aux conseils pratiques pour bien préparer votre voyage dans ces belles régions du Québec.

Quand partir au Québec maritime ?

C’est une fois sur place, au Québec maritime, que j’ai appris qu’on pouvait profiter de la destination 365 jours par an. Ici, chaque saison dévoile ses merveilles.

De mi-mars à fin mai les beaux jours reviennent, la neige fond et il y a peu de vacanciers. La période de Juin à août est la plus populaire au Québec maritime avec une météo très agréable, mais les prix des billets d’avion et de l’hébergement sont au plus haut. C’est aussi à cette période que l’on peut profiter de l’ambiance des nombreux festivals de la région.

De septembre à début novembre on peut profiter des belles couleurs automnales avec une température agréable.

De Novembre à mi-mars, on peut profiter de l’hiver pour faire de la motoneige, des randonnées en raquettes, du ski ou du snowboard, de la pêche sous la glace, découvrir une autre facette des parcs nationaux recouverts de neige et admirer des décors spectaculaires. De décembre à février, les températures atteignent en moyenne les -15°c

Je me suis rendu au Québec maritime début juin, et la température était idéale, même si les conditions météo changeaient assez souvent (soleil, nuageux, pluie, etc…) en fonction des différents territoires. Si je me rends à nouveau dans la région, je choisirai l’automne pour redécouvrir les paysages aux couleurs de l’été indien !

Si vous souhaitez voir les mammifères marins sur la Côte-Nord du Québec maritime, alors je vous conseille de vous y rendre entre mi-mai et octobre. J’en parle un peu plus bas dans cet article 😉

natashquan quebec
Sur la route, à Natashquan

Quelles formalités avant le départ ?

Avant de vous rendre au Canada, il est important d’avoir un passeport valide, y compris pour les enfants. Il est aussi impératif de faire une AVE, Autorisation de Voyage Electronique (équivalent de l’ESTA américain).

Attention aux sites frauduleux ! Voici le lien officiel pour faire une demande AVE pour le Canada. Cela vous coûtera 7$ canadien (environ 4,50€). L’autorisation de voyage Electronique est envoyé par e-mail quelques minutes après avoir rempli le formulaire. Si vous voyagez à plusieurs (ex : famille), il faudra faire une nouvelle demande AVE pour chaque voyageur et régler à chaque fois les 7$.
Il n’est pas nécessaire de l’imprimer car l’AVE est lié à votre numéro de passeport. Donc n’oubliez pas votre passeport !

L’AVE est valable 5 ans. Rendez-vous ici pour plus d’informations sur l’AVE

Les visiteurs sont autorisés à séjourner au Canada pour un maximum de 6 mois

route au Québec

Les incontournables à voir et à faire au Québec maritime ?

Lors de mon voyage au Québec maritime, j’ai eu l’occasion de parcourir une bonne partie de la Côte-Nord et aussi de découvrir un petit bout du Bas-Saint-Laurent, autour du parc national du Bic. Mais le Québec maritime ne se résume pas uniquement à ces territoires. Au final, le Québec maritime regroupe les territoires du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, de la Côte-Nord et des Îles de la Madeleine.

Les incontournables sur la Côte-Nord

Je vous invite à consulter l’article sur mon roadtrip de 8 jours le long de la route des Baleines.

Voici quelques étapes clés d’un roadtrip le long de la Côte Nord :

– L’observation des baleines à Tadoussac et au cap de Bon Désir
– Le fjord du Saguenay
– Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes
– Baie Comeau
– Le Havre-Saint-Pierre et les îles de la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan
– Rivière-au-Tonnerre
– Sept Îles et son archipel
– Natashquan

Les incontournables en Gaspésie

Une destination entre mer et montagnes, connue pour ses 4 parcs nationaux, le rocher Percé, la colonie de fous de Bassan, les orignaux et les nombreux phares, témoins de la culture maritime.

Pour découvrir plus d’incontournables en Gaspésie je vous invite à consulter ces articles de blog voyage : L’Oiseau RoseHellolaroux Les Exploratrices. Vous y trouverez votre bonheur pour préparer votre roadtrip.

En vous rendant sur le site Québec maritime vous trouverez plusieurs suggestions d’itinéraires de voyage en Gaspésie.

Voici quelques étapes clés d’un roadtrip en Gaspésie :
Amqui – New Richmond – Percé – Gaspé – Sainte Anne des Monts – Matane

Les incontournables aux Îles de la Madeleine

Pour en savoir plus sur les Îles de la Madeleine, rendez-vous sur l’article du blog l’Oiseau Rose. Camille fournit de nombreuses informations pratiques et nous partage de belles photographies de ces îles connues pour les maisons colorées, les phares, les grandes plages et les falaises de grès rouge.

Voici quelques étapes clés d’un roadtrip aux Îles de la Madeleine :
L’île du Havre Aubert – Île du Havre aux Maisons – Île de la Pointe aux Loups – Grosse Île – Île de la Grande Entrée

Les incontournables au Bas-Saint-Laurent

Lors de mon voyage au Québec maritime je me suis rendu au Bas-Saint-Laurent en faisant la liaison Sept-Îles / Mont-Joli en avion. J’ai visité le parc national du Bic et j’ai dormi au Domaine Floravie, qui propose des hébergements dans des « tiny houses » cocooning, au bord du fleuve.

Quelques étapes clés :
La Pocatière – Les villages du Kamouraska – Le Témiscouata – Rivière-du-Loup – Le parc national du Bic – Rimouski

les îles de la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan

Où et quand observer des baleines ?

L’observation des baleines est une expérience unique et incontournable si vous voyagez au Québec maritime (à la bonne période) !

La période idéale pour avoir la chance d’observer des baleines au Québec est de mi-mai à octobre et la zone de prédilection est le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent dans la région de Tadoussac. On peut aussi y accéder depuis Rivière-du-Loup au Bas Saint Laurent.

Je vous partage un lien qui vous permet de découvrir tous les différents sites terrestres ainsi que leurs coordonnées géographiques pour observer les baleines sur la Côte-Nord.

Comment observer les baleines ?

– Depuis les sites terrestres sur les rives du Saint Laurent (voir plus haut)
– En bateau : Distance de sécurité pour ne pas perturber les baleines
– En Zodiac : Distance de sécurité. déconseillé aux femmes enceinte et aux personnes souffrant de problèmes de dos
– En kayak : l’alternative la plus douce, la plus éco-responsable et la plus excitante !

J’ai eu la chance d’observer des baleines sur la Côte Nord, au Havre-Saint-Pierre, à moins de 20 mètres de la rive. Quand on ne s’y attend pas c’est tellement spectaculaire !

À Tadoussac, j’ai aussi pu observer des baleines en Zodiac, mais en restant à très bonne distance des baleines pour ne pas les perturber.

baleine Tadoussac
Observation des baleines au large de Tadoussac

Comment se rendre au Québec ?

Si on voyage depuis l’Europe, on prend l’avion jusqu’à Montréal ou la ville de Québec. Il y a de plus en plus de billets d’avions aux tarifs très intéressants si on réserve à l’avance.

J’ai eu l’occasion de faire le voyage avec la compagnie aérienne Air Transat qui propose de nombreux vols vers le Québec au départ de Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris et Toulouse. Pratique car ça évite (selon la ville de départ) de faire le pré-acheminement jusqu’à la capitale.

J’ai voyagé avec l’Option Plus qui, moyennant une soixantaine d’Euros supplémentaires par vol, permet d’avoir un bagage inclus de 23kg, le choix de la place, un service prioritaire (check-in, embarquement, contrôle sécurité, livraison des bagages), une trousse confort (couverture, masque yeux, coussin gonflable), une boisson alcoolisée et des écouteurs en bois.

Que ce soit à l’aller comme au retour, j’ai dormi presque d’une traite ! Mission accomplie 🙂

Si vous souhaitez vous rendre au Québec maritime depuis le Canada et les USA vous avez toujours la possibilité de prendre l’avion ou aussi d’opter pour le bus, surtout si vous venez du Nord des USA (New York, Boston, etc…)

Où dormir ?

Au Québec maritime vous pourrez trouver un large choix de types d’hébergement, en allant du camping, jusqu’à l’hôtel luxueux tout confort, en passant, par les auberges de jeunesse, les gîtes, les chambres d’hôtes, les auberges, la location d’appartement / maison, les motels et les hébergements insolites (tiny houses, cabanes dans les arbres, phares, etc…).
Vous l’avez compris, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets !

Renseignez-vous bien et réservez à l’avance, en fonction du type d’hébergement choisi et vos périodes de voyage. Par exemple certains camping ne sont ouverts que de juin à fin septembre…

Voici un lien pour trouver de nombreux hébergements au Québec maritime

Voici un lien pour trouver des campings au Québec maritime

Voici un lien pour réserver un camping dans les parcs nationaux du Québec

Voici mes hébergements coup de coeur pendant mon séjour :
– Tadoussac : Hôtel Tadoussac
– Sacré Coeur : Les cabanes et bulles en pleine forêt à Canopée Lit
– Pointe-aux-Outardes : les nichoirs géants du Parc Nature
– Natashquan : l’Auberge du Port d’Attache un superbe gîte situé au bord du fleuve Saint Laurent.
– Rimouski : Les tiny houses (petit chalets mobiles colorés) du Domaine Floravie au bord du fleuve Saint Laurent

Si vous souhaitez louer un hébergement (appartement ou maison) au Québec maritime et vous sentir comme chez vous, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur Airbnb . Avec ce lien promo Airbnb, vous pouvez bénéficier de 25€ de remise sur une première réservation. Si besoin, créez un nouveau compte et utilisez une autre CB 😉

Domaine Floravie

Comment se déplacer sur place ?

Louer une voiture

Il n’y a pas de doute, la meilleure façon de se déplacer au Québec maritime c’est de louer une voiture, d’autant plus que les panoramas sont somptueux ! Il faut compter 50$ par jour pour une voiture compacte et 90$ par jour pour un SUV.

Le permis de conduire français suffit pour louer une voiture au Québec.
On trouve de nombreuses stations service au Québec maritime, mais à certains endroits il est préférable de faire attention et refaire le plein même si la jauge d’essence est à la moitié (Côte Nord entre Havre Saint Pierre et Natashquan + autres zones reculées.

Si vous partez au Québec maritime entre le 15 décembre et le 15 mars, il est obligatoire que le véhicule soit équipé de pneus neige.

La conduite au Québec est très agréable, les paysages sont merveilleux, les automobilistes sont attentifs et adoptent une conduite douce et prudente. Que du bonheur !

Lorsque vous établissez votre itinéraire, gardez en tête que les territoires sont immenses et les distances à parcourir sont très importantes.

Pour plus d’informations sur l’état des routes, rendez-vous sur le site Québec511

Prendre le bus

Même si ça me semble très contraignant, sur le papier c’est faisable ! Disons qu’il existe des lignes de bus dans les différents territoires du Québec maritime mais la plupart des bus ne font qu’un à deux passages par jour… Il ne faut pas rater le bon ! Ca peut être pratique quand on veut faire le trajet d’une ville à l’autre, puis ensuite faire du stop 🙂

Prendre le bateau

Il y a plusieurs « traversiers » qui font la liaison sur le fleuve entre la Côte-Nord (CN), le Bas-Saint-Laurent (BSL) et la Gaspésie (G), sur lesquels on peut embarquer une voiture :
Baie-Comeau (CN) / Matane (G) / Godbout (CN)
Forestville (CN) / Rimouski (BSL), à côté du parc national du Bic
Trois-Pistoles (BSL) / Les Escoumins (CN), à côté de Tadoussac

Notez qu’il y a aussi la traverse entre Rivière-au-Loup (BSL) et Saint Siméon, dans Charlevoix.

Plusieurs agences proposent des excursions sur le fleuve Saint Laurent pour aller aux îles Mingan depuis Havre Saint Pierre ou à l’archipel situé au large de la ville de Sept Îles.

Prendre l’avion

Pendant mon voyage au Québec maritime, j’ai eu l’occasion de prendre une fois l’avion pour faire un saut de puce d’un territoire à l’autre. Je suis parti de Sept-Îles sur la Côte-Nord, pour rejoindre la ville de Mont-Joli.

Mais il existe d’autres liaisons pour se rendre d’une ville à l’autre (Québec, Montréal, Mont-Joli, Sept-Îles, Gaspé, Blanc Sablon, Havre-Saint-Pierre, Kegaska, Natashquan, etc…) mais aussi pour aller aux Îles de la Madeleine et l’île d’Anticosti. Une fois sur place il est possible de louer un véhicule pour poursuivre votre road trip.

Je vous conseille de réserver les vols à l’avance pour bénéficier des meilleurs tarifs, car les prix peuvent vite flamber selon la période de l’année !

Quelques compagnies aériennes locales:
Pascan Aviation
Air Liaison 
Air Inuit 
Provincial Airlines
Air Canada

Autres informations utiles

Argent

Je vous conseille de faire un seul (gros) retrait de Dollars Canadiens dans un distributeur pour ne pas avoir à payer plus de frais lors de plusieurs retraits. Et des distributeurs, il y en a vraiment partout, jusque dans les petits villages au fin fond du Québec maritime.

La carte de crédit (VISA et Mastercard) est acceptée quasiment partout. Renseignez-vous auprès de votre banque pour connaître les frais sur le paiement en carte de crédit au Québec. Même si vous souhaitez faire l’intégralité de vos paiements en espèce, il est important d’avoir une carte de crédit avec vous, car elle sera demandée pour les réservations d’hébergement et les cautions.

Les prix affichés sont toujours indiqués hors taxe. Il faut donc rajouter environ 15% pour connaître le prix final que vous allez payer

Dans les restaurants, il convient de laisser un pourboire d’environ 15% du montant hors taxe. Si vous allez dans un bar, laissez 1$ de pourboire par verre commandé.

Au 29 juillet 2019, le taux de change est : 1 Eur = 1,47 CAD

Consulats

Consulat de France à Québec

25 rue Saint-Louis, Québec QC G1R 3Y8 – tél. +1 (418) 266 25 00 ; www.consulfrance-quebec.org

Consulat de France à Montréal

1501 McGill College, 10e étage, bureau 1000, Montréal QC H3A 3M8 – tél. +1 (514) 878 43 85 ; www.consulfrance-montreal.org

Electricité

Les prises nord américaines sont à deux broches plates. Le courant est du 110 V 50/60Hz. Il faut prévoir un adaptateur-transformateur

Téléphone et internet

Selon les opérateurs téléphoniques il est possible d’utiliser sa carte sim au Canada. C’est le cas de Free. Renseignez-vous sinon sur le tarif d’un pack international avec accès internet (souvent cher…).

Sinon je vous recommande d’acheter sur place une carte sim d’un opérateur local (Telus, Bell, Virgin Mobile, Fido, etc…) mais il faut que votre smartphone soit « débloqué ». Bref, le mieux reste de comparer toutes les options pour trouver la solution la plus avantageuse.

Notez aussi que le wifi est disponible dans presque tous les hôtels et restaurants.

commentaires

No Comments

    Laissez-nous un commentaire !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.