2 Catégories : Nouvelle-Calédonie

10 choses à savoir avant de partir en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est une destination paradisiaque qui nous a vraiment émerveillée… Ce grand archipel que l’on nomme aussi « Caillou » qui mêle passion, émotion, richesse culturelle et beauté incontestable a tout pour plaire aux touristes comme aux locaux. La Nouvelle-Calédonie est contrastée de part et d’autre de l’île que ce soit par les couleurs qu’offrent la nature avec des fonds marins d’un bleu éclatant et les forêts d’un vert verdoyant, ou que ce soit par les écosystèmes radicalement différents entre la savane, la mangrove ou encore la forêt sèche ou humide.

Et bien sûr un tour par la Nouvelle-Calédonie ne vous laissera pas indifférent à la richesse culturelle de cet archipel, et notamment aux coutumes et traditions des Kanaks. Il y aurait tant à dire sur cette destination merveilleuse, mais voici 10 choses essentielles à retenir avant de partir en Nouvelle-Calédonie :

baie_upi_ile_des_pins

1) La géographie de la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie, qui est un territoire français du Pacifique-Sud, est située non loin de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie.  La Nouvelle-Calédonie est composée de plusieurs îles :

  • On retrouve l’île principale de 16890 km² appelée la Grande Terre ou le Caillou, où se situe Nouméa la capitale, ainsi que le Grand Sud, la côte Ouest et la côte Est
  • Les îles loyauté d’une superficie globale de 2200km² avec Ouvea, Maré, Lifou et Tiga (plus petite de par sa taille) qui représentent la province des îles loyauté.
  • L’archipel de Bélep au nord (qui est rattachée de façon organisationnelle à la province du Nord de l’île principale)
  • Et l’île des Pins au Sud (rattachée de son côté à la province Sud de l’île principale)

Il y a également un grand nombre de petits îlots qui ne sont pas habités mais qui ont chacun un nom recensé.

2) Suggestion de circuit pour découvrir la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie mériterait un circuit bien plus long que l’on ne pourrait l’imaginer pour réussir à tout visiter. On vous conseille de partir au minimum trois semaines, ce qui vous permettra de visiter les lieux incontournables, et plus de temps vous restez, plus les découvertes seront exceptionnelles !

  • Nouméa, la capitale de la Nouvelle-Calédonie

Un petit déplacement dans la capitale est incontournable, c’est comme visiter la France sans passer par Paris ! Pour Nouméa, on vous conseille au moins 3 jours.

On ne peut que vous recommander que d’aller visiter le centre culturel Tjibaou de Nouméa pour comprendre davantage les traditions, la culture et l’histoire des Kanaks mais nous reviendrons prochainement avec un autre article sur les incontournables à faire à Nouméa et en NC.

Ne manquez pas de vous rendre au moins 24 heures sur l’îlot Maître pour faire une initiation au kite Surf et profiter des fonds marins magnifiques. On vous recommande de passer la nuit à l’hôtel l’Escapade dans un bungalow sur pilotis au dessus du lagon, le cadre idyllique pour les amoureux 🙂

  • Le Caillou

Une fois la capitale visitée, vous pourrez visiter le reste de l’archipel et prévoir alors un peu moins d’une dizaine de jours pour réussir à voir l’essentiel. Un petit circuit sympathique ? Partez à la découverte du Grand Sud et ses paysages spectaculaires colorés et contrastés puis direction Hienghéne en passant par Bourail et Poindimié, en rejoignant ensuite Ouegoa puis Koumac. Vous aurez alors découvert à la fois les lieux incontournables touristiques mais aussi la culture des Kanaks. Il vous faudra alors louer une voiture pour vous déplacer sur l’île à votre rythme et en toute liberté.

  • Les îles

L’île des Pins est exceptionnelle et mérite bien deux jours de séjour. En ce qui concerne la province des îles Loyauté, un petit tour sur chacune d’entre elles est toujours surprenant, surtout pour la plongée, les fonds marins et la richesse culturelle. Nous avons eu pour notre part un coup de coeur pour la belle Ouvea, un véritable petit coin de paradis.

Si le séjour est un peu plus long, vous pourrez alors apprendre à mieux connaître les Kanaks et à éviter les premiers abords trop commerciaux et touristiques.

Attention à ne pas vous laisser influencer par les distances qui semblent être très courtes et qui pourtant peuvent s’avérer très coûteuses en temps, en énergie et en budget si vous n’y prêtez pas suffisamment attention.

3. Les différents modes de transport

Il existe différents moyens de transport pour l’ensemble de l’archipel que ce soit sur la Grande Terre, entre les îles ou sur les îles elles-mêmes.

Il existe le taxi dont le prix pourrait rapidement vous faire changer d’avis, il y a bien sûr la solution des navettes mises en place par les compagnies, ou encore les bus urbains et interurbains (www.rai.nc), dont les tarifs, sont plus abordables.

Vous pouvez également opter pour l’avion (au départ de l’aéroport de Magenta) pour vous rendre d’un point à l’autre de la Grande Terre ou pour découvrir toutes les îles de l’archipel. Vous pouvez aussi vous procurer un Pass inter îles et bénéficier de tarifs compétitifs si vous comptez réaliser plusieurs trajets d’îles en îles. Plus d’informations sur www.air-caledonie.nc.

Le bateau pourra également être une solution abordable pour aller visiter les îles de l’archipel, comme le Betico 2 qui relie Nouméa à l’île des Pins

D’autres solutions s’offrent à vous comme le vélo et le scooter lorsque vous êtes par exemple sur les îles ou même sur la Grande Terre si vous êtes courageux et aventurier pour parcourir de courtes distances..

Mais la location de voiture reste la meilleure alternative pour vous déplacer sur le Caillou en toute facilité. Notez qu’une fois que vous avez quitté Nouméa, les stations-service se font plus rares, donc gardez un oeil sur la jauge d’essence avant d’être à sec ! Soyez aussi prudent quand vous roulez de nuit, certains tronçons de route sont étroits et certains automobilistes conduisent très vite !!!

Enfin une dernière alternative aux modes de transport classiques est l’auto-stop, l’occasion de faire des rencontres agréablement surprenantes. Ce mode de déplacement est fréquemment utilisé sur les îles.

4) La compagnie Aircalin pour se rendre en Nouvelle-Calédonie

Pour voyager en Nouvelle Calédonie, nous ne pouvons que vous recommander d’emprunter la célèbre compagnie aérienne calédonienne Aircalin ! Le voyage en Nouvelle-Calédonie commence déjà dans l’avion, aux couleurs de la destination… A bord le service est impeccable, les fauteuils sont confortables, les repas délicieux et vous pourrez profiter d’une sélection de nombreux films pour faire passer le temps de vol. Pour plus de confort nous vous recommandons aussi de voyager en classe Hibiscus, l’équivalent de la Business Class. Les fauteuils sont « très » confortables avec une position lit pour dormir paisiblement. Le service est, une fois de plus, très attentionné, le personnel de bord adorable et les repas exquis !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.aircalin.com

4) La Nouvelle-Calédonie est française !

Eh oui, la Nouvelle-Calédonie est française ce qui en fait un avantage considérable en tant que destination touristique des Français. Au niveau des formalités d’entrée, il est nécessaire d’avoir un passeport en cours de validité. Pensez à prendre avec vous votre carte vitale et votre permis de conduire national.

Qui dit Nouvelle-Calédonie française, dit langue française ! Vous n’allez pas devoir ressortir votre vieux dictionnaire et essayer de baragouiner quelques mots dans une langue que vous ne maîtrisez pas. L’ensemble de la population parlant principalement français, vous n’aurez pas de mal à vous faire comprendre. Notez qu’en Nouvelle-Calédonie, on dénombre un peu plus d’une trentaine de dialectes Kanaks appartenant au groupe linguistique mélanésien.

Sur le bateau pour repartir de l'ile des Pins

5) Santé et sécurité

Bien que la Nouvelle-Calédonie soit une destination très sûre et possède d’excellentes infrastructures médicales, il est recommandé de prendre quelques précautions pour éviter d’avoir à les employer.

  • Se prémunir des moustiques car ils peuvent vous transmettre la dengue, qui n’est autre qu’une fièvre un peu corsée. Donc anti-moustique, moustiquaire et répulsif !
  • Avoir de bonnes chaussures quand vous partez faire des randonnées mais aussi quand vous faites du snorkeling à la découverte des fonds marins. Evitez de vous approcher des coraux, du poisson-pierre, le cône, et le tricot rayé qui est un serpent de mer.
  • Protégez vous du soleil en mettant régulièrement de la crème protectrice sur tout le corps même si le ciel est nuageux ! Il n’y a rien de pire que de subir la douleur des coups de soleil pendant tout son séjour… pour nous indice 50 obligatoire !

6) La bonne saison pour partir

S’il y a une ou deux saisons idéales pour partir, il s’agit bien entendu des demi-saisons, celles qui sont de mars à mai et de septembre à novembre.

Ainsi vous évitez l’été austral (qui se situe de décembre à mi-mars) où la chaleur est intense et l’air très humide. Et vous évitez également l’hiver calédonien qui s’étend de juin à septembre et où les températures sont autour de 20°c

7) Prévoir un voyage suffisamment long

Non seulement le billet pour se rendre en Nouvelle-Calédonie est assez cher, mais le décalage horaire (en moyenne 10h) et le temps de vol (en moyenne 24h) vous fera perdre beaucoup de temps, mieux vaut donc prévoir un voyage suffisamment long pour pouvoir profiter de l’archipel et des richesses dont il regorge.

Après quelques journées pour retrouver le rythme (le jour correspondant à la nuit en Métropole) et être en phase avec la population vous pourrez enfin commencer vos visites et profiter de votre séjour.

baie_oro_ile_des_pins

Ile des pins

8) Maîtriser son budget en Nouvelle-Calédonie

Il faut savoir que le prix du billet n’est pas la seule dépense que vous aurez pour partir en Nouvelle-Calédonie.

  • Coût de la vie

Il faudra ajouter à cela le coût de la vie qui est 30 % plus cher que celui sur le continent.

  • Activités et transports

Les activités, les excursions et les différentes visites peuvent parfois être chères mais sont tout de même accessibles pour un voyage. Vous pourrez profiter de la barrière de corail, des tortues et autres animaux marins lors d’excursions avoisinant les 140€ par personne. Mais avouons-le, ça vaut le détour !

Vous devrez également faire attention à votre budget transport qui pourra vite grimper si vous choisissez de visiter les îles tous les jours en avion. Favorisez alors les trajets en bateau comme par exemple le Betico 2 qui relie Noumea à l’île des Pins

  • Le logement

Si vous êtes un baroudeur, vous pouvez opter pour le camping et faire ainsi de belles économies. Mais si vous souhaitez davantage de confort, il y a de nombreux hôtels de qualité pour tous les goûts et tous les budgets. Pendant notre séjour nous sommes descendus au :
– Hilton de Nouméa : site internet
– Meridien Nouméa : site internet
– Nouvata Nouméa : site internet
– Sheraton Deva à Bourail : site internet
– L’escapade à l’îlot Maître : site internet
– L’hôtel Ibiscus à Koné : site internet
– Gite Les Pouroa – Tribu de Napoémien à Poindimié : +687 42 72 98

9) Les différentes populations de Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle Calédonie est riche d’un brassage culturel et ethnique unique dans le Pacifique et ce melting-pot s’est développé au fil des siècles. Il y a les Kanaks, la population mélanésienne locale présente sur l’île depuis toujours.

Il y a aussi les expatriés qui sont les français nouvellement arrivés sur l’île. Ils sont également appelés Les Z’oreilles, car les expatriés ont parfois des difficultés à comprendre les différents dialectes et ils ont tendance à tendre l’oreille, d’où le nom symbolique.

Et il y a enfin les « Caldoches », les français implantés dans l’archipel il y a environ un siècle et demi. Les Caldoches sont des descendants d’européens nés en Nouvelle-Calédonie mais pas considérés comme de réels Mélanésiens. À savoir que les Caldoches représentent 1/3 de la population de Nouvelle-Calédonie.

10) Faire la Coutume lors d’une rencontre avec une tribu Kanak

Cette population mélanésienne est riche d’une culture millénaire et a une histoire bien à elle. Au cours de votre séjour il faudra veiller à respecter quelques règles précises comme ne pas entrer dans les lieux tabous sans que le chef d’une tribu Kanak ne vous en ait donné l’autorisation, et le cas échéant à faire « La Coutume » afin de remercier avec humilité une tribu qui vous accueille sur son territoire.

Pour un visiteur, cet acte social est un véritable privilège et un honneur sans égal ! La coutume est très importante aux yeux des Kanaks et reste ancrée dans la culture locale depuis toujours. Dans la société kanak, la parole et l’échange sont très importants, donc il est normal de faire la coutume lorsque vous voudrez vous rendre dans une tribu ou profiter d’une plage isolée, chose tout à fait compréhensible, pour le respect des traditions et des cérémonies locales.

Pour faire la Coutume, prévoyez quelques offrandes comme des cigarettes, un peu d’argent (1000 F = 8 €), un objet symbolique du pays d’origine, que vous présenterez dans un morceau de tissu local (le manou) et que vous remettrez votre au chef de la tribu.

La première fois, l’exercice est assez intimidant, mais je vous rassure, il faut le faire avec plaisir et sans pression ! Une fois le cadeau remis, il faut que vous fassiez en premier un petit discours pour remercier de l’accueil avec humilité. Ensuite ce sera au chef de faire un discours, qui vous remerciera de votre cadeau et de votre présence.

Si c’est la première fois que vous faîtes la coutume, il le remarquera certainement et vous expliquera avec plaisir l’importance de cette tradition ancestrale. Aussi, pendant que le chef parle, veillez à ne pas lui couper la parole. Ensuite, n’hésitez pas à poser des questions, à vous intéresser à la vie locale, à l’organisation de la tribu, à rencontrer la famille, jouer avec les enfants…

Encore une fois tout se fait dans le respect de l’autre, l’humilité et la simplicité des rapports humains…

Retrouvez encore plus d’informations pratiques sur le site de l’office de tourisme de la Nouvelle-Calédonie

* Séjour réalisé dans le cadre d’un partenariat avec l’office du tourisme de Nouvelle Calédonie. Le contenu de cet article ne reflète uniquement que mon avis, je garde une totale liberté dans mes propos et mes recommandations sont toujours objectives.

Nos bons plans pour un voyage en Nouvelle-Calédonie

commentaires

Une autre destination ?

2 commentaires

  • Reply
    stephanie866
    5 janvier 2017 at 18 h 08 min

    C’est génial !
    J’ai par contre un goût amer concernant la coutume, ayant été arnaqué plusieurs fois 😉 heureusement ça n’arrive pas tout le temps, mais bon, ce n’est pas tant le fait de « donner » quelque chose qui me déranger, au contraire, c’est donner pour les mauvaises raisons 🙁

  • Reply
    Luen
    19 juillet 2017 at 2 h 10 min

    Le Rai c’est le réseau interurbain mais dans la ville de Nouméa et dans la périphérie immédiate, ce qu’on appelle le grand Nouméa (Paita, Mont Dore, Dumbéa) on a le réseau carsud, et le réseau Karuia bus

  • Laissez-nous un commentaire !