Asie Malaisie

6 jours à la découverte de Terengganu en Malaisie

15 août 2015
6 jours à la découverte de Terengganu en Malaisie
5 (100%) 4 votes

J’avais eu un très léger avant goût agréable de la Malaisie lors d’une escale à Kuala Lumpur il y a 2 ans et je m’étais promis d’y revenir pour découvrir ce pays dont tout mes proches me parlaient… C’était chose faite il y a un mois où j’ai eu la chance d’être invité par Gaya Travel Magazine et Tourism Terengganu à un événement assez atypique : le squid jigging festival, traduisez « le festival de la pèche à la seiche », qui s’est déroulé cette année pour sa seconde édition du 2 au 7 juin 2015  ! Plus de 120 blogueurs et médias du monde entier étaient accueillis dans la province de Terengganu pour vivre cet évènement local qui anime la région pendant quelques jours. Une immersion totale avec les habitants et plus précisément les pêcheurs qui nous ont fait vivre leur quotidien, leur passion, leur savoir faire, avec passion et générosité. Que de beaux souvenirs…

6 jours c’est bien trop peu pour se déconnecter et comprendre une région vous me direz ? Détrompez-vous, car j’ai eu l’impression d’être parti un mois… C’est dingue ce ressenti, et je suis sûr que ça vous est déjà arrivé. 

https://instagram.com/p/33P72aBYw_


Se retrouver à 120 dans cette région du monde, ce n’est pas rien… J’appréhendais ce côté « organisé » du voyage, et bien ça n’a pas manqué… J’avoue que le programme était millimétré et nous n’avions presque pas de temps libre pour bouger par nous même et découvrir la région autrement, à notre rythme… Mais nous étions aussi 120 passionnés de voyages et croyez moi qu’après seulement quelques heures l’ambiance était au rendez-vous et tout le monde était pote ! On pourrait presque appeler ca le syndrome des « colonies de vacances » ! 


Ces 6 jours de voyage presse étaient rythmés par la découverte de la région sous toutes ses formes : le festival de pêche bien sûr, mais aussi la gastronomie locale, les habitants, la religion, la culture, le patrimoine et la nature. Autant d’atouts qui font la beauté de ce pays unique. 
Voici donc quelques raisons de se rendre à Terengganu en Malaisie, une région encore peu touristique, 100% authentique, qui charme tous les voyageurs qui partent à sa découverte.

Des habitants chaleureux, souriants et accueillants

Il est important pour moi d’aborder ce point en premier car c’est vraiment ce qui m’a le plus marqué. A un moment je me suis même demandé si c’était dû au fait que nous étions ici dans le cadre de la promotion du festival local, mais non ! Même en s’éloignant de la masse, en s’aventurant au fin fond des villages de pêcheurs ou au marché local avec mon pote Bruno de, Votre Tour du Monde, on a pleinement profité de la gentillesse des habitants, toujours prêts à partager leur bonne humeur et leur sympathie. Ici tout n’est que sourire, simplicité, et partage… Et ça c’est magique à mes yeux !

Relire l’article : Portraits et sourires de Terengganu en Malaisie

L’île Pulau Redang 

Deuxième grand coup de cœur pour cette île paradisiaque… Je ne vous fais pas un dessin, c’était le bonheur : une végétation luxuriante, des grandes plages de sable fin sur lesquelles se couchent les cocotiers et une mer turquoise cristalline. Un vrai décor de carte postale. L’île est située à environ 1h30 de bateau depuis Jetty Terengganu et 50 minutes depuis Merang.
La grande plage étant orientée plein Est, ne manquez pas de vous lever vers 6h15 du matin pour aller admirer l’un des levers de soleil les plus magiques… Pour moi c’était clairement le plus spectaculaire que j’avais jamais vu ! L’île compte 5 resorts dispersés le long de la grande plage et l’on y trouve des hébergements pour tous les budgets. On peut pratiquer de nombreuses activités comme le snorkeling où la plongée en bouteilles pour découvrir les épaves de la seconde guerre mondiale qui gisent autour de l’île. Pour les amateurs de randonnée, il y a de nombreux sentiers qui traversent la jungle luxuriante de l’île.

Si vous voulez vous retrouver un peu plus seul, au calme, je vous conseille également l’île de Pulau Kapas

 

L’île Pulau Kapas

Une autre île tout aussi somptueuse que Pulau Redang, mais un peu moins fréquentée par les touristes. Le bonheur ! Elle se trouve à 30 minutes de bateau de la jetée de Marang et il vous en coûtera environ 10 euros pour un aller retour. Vous pouvez faire la liaison en bus ou en taxi depuis Terengganu en 45 minutes environ.

On peut profiter de l’île Pulau Kapas le temps de la journée comme nous l’avons fait, où y passer la nuit dans un bungalow en bois sur la plage pour 15€ (petit déjeuner inclus) Les plages sont magnifiques, le cadre est verdoyant, et l’on se sent seul au monde ! Parfait pour se reposer et en prendre plein les yeux… On peut louer sur place des kayaks pour faire le tour de l’île ainsi que du matériel de snorkeling pour profiter des fonds marins.

 

Le quartier de Chinatown à Kuala Terengganu

C’est dans le quartier historique de Chinatown en plein coeur de Kuala Terengganu que vous pourrez vous imprégner des nouveaux courants artistiques, culturels et alternatifs de la ville. Je ne m’attendais pas à me retrouver dans un quartier alternatif comme ceux de Willamsburg à New York, Kreuzberg à Berlin ou Shoreditch à Londres ! Enfin bon, il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable, ici l’architecture des bâtiments traditionnels date du 19ème siècle, avec l’arrivée des migrants chinois, et certains temples sont d’ailleurs remarquables. Le quartier de Chinatown est aujourd’hui la principale attraction touristique de Kuala Terengganu.

Ne manquez pas de vous y balader le soir ou les jours de fêtes, il y a de nombreux stands pour savourer les spécialités locales et l’ambiance est au rendez-vous. Par chance, nous y étions au moment du Terengganu Perenakan Festival qui se déroule chaque année dans Chinatown du 5 au 10 juin. Cet évènement célèbre l’héritage de la culture des Perenakans, issue du métissage sinno-malaisien. 5 jours de fête traditionnelle, de nombreuses animations, et pas loin de 100 000 visiteurs tout au long du festival.

De part et d’autre de la rue Kampung China, il y a plusieurs ruelles perpendiculaires dans lesquelles se cachent de belles installations artistiques et des réalisations de street art. Perdez-vous y c’est un conseil !


Musée Negeri Terengganu

Une étape incontournable si l’on est de passage dans la région, l’occasion de découvrir et de comprendre d’avantage l’histoire de la région de Terengganu, sa culture, son identité et ses traditions. Avant d’entrer dans le musée Negiri, prenez le temps d’admirer l’architecture de ce beau musée récemment restauré, et de vous balader dans les alentours, le cadre est verdoyant et très joli. Considéré comme l’un des plus grands musées de l’Asie du Sud Est, le Muziume Negeri s’étend sur près de 75 000 m² et se compose de 4 bâtiments tous reliés les uns des autres par des passerelles. On y trouve différents espaces thématiques comme les sciences naturelles, l’histoire de l’arrivée de l’Islam, le textile avec les anciens habits traditionnelles et la galerie royale. Le tarif est de 15 RM (3,30€)pour les adultes et 10 RM (2,20€) pour les enfants.

La mosquée de cristal

La mosquée de cristal de Kuala Terengganu est vraiment unique en son genre, et est considérée comme l’une des plus surprenantes et des plus belles au monde. Composée de cristal, de verre et d’acier, cette mosquée a été construite en deux ans et a été inaugurée en février 2008. Elle est située au Taman Tamadun Islam (Parc du patrimoine islamiques), sur l’île de Man Wan. Elle possède 4 minarets, a une superficie de plus de 2100 m² et peut accueillir plus de 700 personnes. Vous pouvez la découvrir en journée en profitant par exemple d’une petite croisière sur la rivière pour l’admirer sous tous les angles (environ 15RM), vous serez surpris comme moi par la beauté de l’édifice lorsque le soleil se reflète sur les parois de verre et de cristal. Mais je vous conseille aussi et surtout de la contempler de nuit, le spectacle est impressionnant . J’ai eu l’occasion de pénétrer à l’intérieur de la mosquée de cristal, et on a l’impression qu’elle est nettement moins grande qu’à l’extérieur. Il y a en son centre un immense lustre en cristal. Dans le parc du patrimoine islamique, on trouve également des répliques miniatures des plus belles mosquées au monde.


Street food riche et variée

Vous le savez tous, la visite d’un pays ou d’une région passe aussi par la découverte de ses spécialités culinaires, et rien de tel que de se rendre au marché alimentaire (marché de Pasar Payang à Kuala Terengganu) ou dans les nombreux stands de vente à emporter pour savourer le meilleur de la région ! La cuisine est issue du mélange des spécialités locales et chinoises. On y trouve en autre des plats à base de volaille (hallal) mais aussi et surtout de poissons et de fruits de mer (seiche, encornets, etc…) , frits avec de la panure ou marinés à base de jus de coco, assaisonnés d’épices et accompagnés d’une grande variété de légumes et de riz. Il y a aussi des desserts savoureux, mais mes préférés sont les « Kuih », sorte de bouchées savoureuses à base de riz, et le « Teh C Peng Special », une sorte de milkshake avec plusieurs couches et composé de lait concentré, de thé noir, de sirop, de gelée d’herbe avec de la glace pilée.


Le Squid Jigging Festival

Chaque année se déroule à présent le Squid Jigging festival au large des côtes de la province de Terengganu, en pleine mer de Chine, un évènement local de taille qui valorise le savoir faire des pêcheurs de la région. La pêche à la seiche se pratique d’une manière bien particulière qui provient des traditions ancestrales. Nous sommes allés à deux reprises en pleine mer en compagnie de pêcheurs locaux pour découvrir et apprendre cette méthode bien particulière. Il s’agit en fait de dérouler plusieurs mètres de fil de pêche jusqu’à ce que l’hameçon touche le fond. Ensuite il faut avoir de la patience et faire des mouvements de vas et viens en hauteur en tirant sur le fil pour essayer d’attraper une seiche. Même si l’attente est longue avant d’en attraper seulement quelques uns, on profite de l’ambiance chaleureuse à bord des bateaux traditionnels, les pêcheurs si gentils et agréables nous font vivre leur quotidien, leur passion, racontent leurs histoires, et on profite également du coucher de soleil féérique sur la mer de Chine. L’aventure continue même en pleine nuit et les pêcheurs installent des lampes suspendues pour attirer les seiches. Pendant le festival il y avait une douzaine de bateaux en mer espacés chacun d’une centaine de mètres et l’atmosphère était unique… Dès qu’un des participants avaient une prise on pouvait entendre les cris de joie en pleine nuit !

Je garde un souvenir inoubliable de cette expérience unique, cet évènement atypique m’a vraiment marqué !

 

 

 
Le village de Mangkuk à Setiu

Nous sommes partis visiter Mangkuk, un charmant petit village de pêcheurs situé dans la province de Setiu, à une soixantaine de kilomètres au nord de Kuala Terengganu. On s’y sent coupé du monde, loin de tout, le cadre est encore plu authentique, plus sauvage, préservé du tourisme, et les quelques familles qui résident dans le village sont accueillantes, et les passants sont curieux et avenants.

Nous avons participé à la récolte des coquillages dans la rivière située devant le village, un moment bien marrant où nous étions tous avec les bermudas et pantalons retroussés entrain d’essayer de remplir nos sauts ! Même si nous n’avons eu au final qu’une dizaine de coques chacun ; multiplié par la centaine de participants, nous avions de quoi tous nous régaler le soir autour du barbecue.

Nous sommes restés à Mangkuk seulement une après-midi, mais si j’ai l’occasion d’y retourner avec Capucine, je pense que nous y resterons 2 jours histoire de profiter davantage du cadre et des habitants.

https://instagram.com/p/3g2LPlhYzW

Le lac Kenyir et sa jungle luxuriante

En plein coeur de la province de Terengganu se trouve l’une des plus vieilles forêts tropicales au monde et aussi le lac Kenyir, le plus grand lac artificiel de l’Asie du Sud, qui compte près de 340 îles. Il y a une grande variété de plantes et de fleurs uniques qui ne poussent que dans cette région du monde et le décor est vraiment merveilleux. Un véritable jardin d’Eden et un havre de paix pour les amoureux de la nature. On peut profiter de nombreuses activités autour du lac comme de la randonnée, de la pêche, du canoë, etc… Il y a même un petit parc aquatique où l’on peut s’amuser en famille le temps d’un après-midi, pour le plus grand bonheur des petits comme des grands.

ATTENTION, A FUIR !

Je vous déconseille fortement de vous rendre au Kenyir Elephant Village : un vrai scandal !

Nous avons été dans ce soit disant centre de protection des éléphants où je croyais qu’on pouvait les observer de loin, libres dans leur habitat naturel…  QUELLE DÉCEPTION !
Bienvenue au cirque… Dès mon arrivée j’ai eu de gros doutes en voyant ce grand parking qui ressemble à ceux des centres commerciaux. S’en suit l’accueil par le directeur, un personnage assez vulgaire qui semble avoir des dollars dans les yeux plutôt que de l’amour pour ces éléphants… Tout n’est que chemin balisé, un décor artificiel, des boutiques souvenir… Bref, ce n’est que le début et je me dis que la visite sera différente et peut être à la hauteur de mes attentes… Et là c’est le drame…
En se baladant d’un mirador à l’autre en empruntant des ponts de singe, j’observe en contre bas des clôtures électriques et un premier éléphant qui est attaché à la patte par une grosse chaîne et qui se dandine (stressé, angoissé)
La visite continue et la tristesse m’envahit et ce jusqu’à l’animation finale : un cirque ! On arrive dans des gradins en béton et le directeur qui nous a accueilli se transforme en animateur DJ qui diffuse une musique très forte pour chauffer le public. L’idéal pour le confort et bien être des éléphants !! S’en suit une demie heure de show horrible où les éléphants dressés amusent le public en faisant des acrobaties et autres fantaisies tristes à observer. Pour conclure, les éléphants arrosent le public avec leur trompe… Un show désastreux à la Seaworld ou Marineland… Pour conclure, séance photo avec les éléphants où tout le monde y va de son selfie minable…

Au final c’est une grosse déception, ce n’est pas un sanctuaire de protection mais une usine à touristes où les éléphants vivent dans des conditions déplorables !

Je garde malgré tout un souvenir très agréable de ce voyage à Terengganu et j’espère que j’aurais prochainement l’occasion d’y retourner en vacances avec Capucine en prenant d’avantage le temps de découvrir les merveilles de la Malaisie. On peut découvrir le pays en se faisant un road trip en bus, un bon rapport qualité prix, sinon il y a la possibilité de se déplacer d’une ville à l’autre en taxi, en train, en auto-stop, ou même en avion pour les plus longues distances. Pour ceux qui sont un peu plus frileux, il y a aussi la possibilité de partir à la découverte de la Malaisie avec des tours operators spécialisés comme Terres d’Aventure qui propose des séjours « nature » de qualité.

commentaires

10 Comments

  • Reply
    Bruno Votre Tour du Monde
    20 août 2015 at 8 h 26 min

    Magique cette région, à part le Kenyir Elephant Village comme tu en as si bien parlé. J’espère avoir la chance d’y retourner un jour, il y a encore beaucoup de choses à voir par la-bas 🙂

  • Reply
    Matt - make me BUBBLE !
    21 août 2015 at 14 h 16 min

    Excellent cet article, très riche et varié, on a envie de partir !

  • Reply
    Elisa & Max
    22 août 2015 at 8 h 36 min

    quel voyage! ça a dû être une expérience de fou!! on apprécie ton honnêteté pour le Kenyir Elephant Village…c’est vraiment triste tout ce business avec des animaux sauvages qui n’ont rien demandé et qui sont mal traités…et si peu de gens en prennent conscience..!!

  • Reply
    hadj
    5 septembre 2015 at 10 h 02 min

    excellent article .
    j’aime beaucoup tous ces informations pour les 6 jours a la découverte de terengganu en Malaisie.
    merci pour le partage .

  • Reply
    Claire
    9 septembre 2015 at 12 h 55 min

    Ca donne tellement envie tes photos !
    Je suis allée en Malaisie il y a un an mais je n’ai pas fait le même périple que toi. Comme quoi il y en a des choses à faire !
    Ton article est super bien fait, merci pour le partage de ton expérience !

  • Reply
    location ile maurice
    16 septembre 2015 at 14 h 33 min

    Je confirme que Kuala Lumpur est une ville riche en sensation pour tous les passionnés de voyage. De nombreuses choses sont à découvrir dans cette ville: grattes-ciels, palais royaux, musées…. Par contre, je vous remercie pour ce récit car je n’ai pas encore eu la chance, malgré mes diverses visites, d’assister à ce type de festival. Un partage appréciable.

  • Reply
    jihan
    23 septembre 2016 at 8 h 14 min

    bonjour, Nous allons passé 4 jours dans la région de Terengganu au mois de février en famille et je suis complètement perdue tellement il y a des choses à faire .
    Puis je vous contacter en privé pour avoir vos conseils ?

    • Reply
      Capucine & Thibault
      28 septembre 2016 at 23 h 21 min

      Bonsoir Jihan,

      Super voyage ! Vous allez vous régaler tellement il y a de choses à voir 🙂
      J’ai déjà mis quelques infos dans le blog, ce que j’ai pu découvrir pendant ces quelques jours, mais n’hésite pas à nous contacter par e-mail (cf formulaire) ou sur Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter : @travelmehappy

      A bientôt !

  • Reply
    9 janvier 2017 – Trips Time Blog
    9 janvier 2017 at 11 h 39 min

    […] Pour avoir un petit avant goût de ce à quoi ça ressemble il faut jeter un oeil juste là. […]

  • Reply
    Tahiti Le Blog
    13 octobre 2017 at 23 h 28 min

    Merci pour l’article. Ça me donne envie de retourner en Malaisie, même si mon premier voyage m’a laissé une impression mitigée. Je n’avais pas trouvé les gens si chaleureux. En tout cas en comparaison avec la Thaïlande voisine et l’Asie du sud-est en général. C’était peut-etre parce que nous étions en plein Ramadan. A retenter donc.

Laissez-nous un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.