visiter-frejus
Côte d'Azur

Fréjus : Les activités à faire et les lieux à voir

Pour beaucoup de touristes dans le monde, la Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’un des endroits les plus merveilleux de toute la Méditerranée. De la frontière avec l’Italie jusqu’à la zone abritant les calanques des Bouches-du-Rhône, c’est une succession d’images de cartes postales qui défilent sous vos yeux.

Nombreux sont ceux à profiter des activités d’une ville comme Nice ou des autres grandes cités des Alpes-Maritimes. Mais pour celle qu’on surnomme la French Riviera, ce n’est pas uniquement les strass et les paillettes des villes connues mondialement comme Cannes ou Monte-Carlo, cette dernière attirant des touristes d’exception.

Entre le 13 et le 06, il existe le département du Var qui tire son nom du célèbre fleuve, et qui fourmille de nombreux endroits typiquement provençaux. C’est le cas de Fréjus, ville historique de la région. Voici donc nos conseils si vous passez quelques jours dans cette cité balnéaire.

À la découverte de l’histoire romaine de Fréjus

Fondée en 49 avant J.-C., la ville tire son origine dans la volonté de l’Empire romain de contrer l’hégémonie de Massilia (future Marseille) sur la région. Baptisée Forum Julii en l’honneur de Jules César, qui mourra dans des circonstances hors du commun, elle fut la témoin de la puissance militaire et scientifique gallo-romaine sur le bassin méditerranéen.

De nombreux vestiges de cette époque sont encore très bien conservés comme l’aqueduc qui reliait le village de Mons à Fréjus et qui alimentait un territoire s’étalant sur plusieurs dizaines de kilomètres près de 2000 ans en arrière. On vous conseille également de faire un tour du centre-ville pour apprécier l’ancien théâtre romain où se jouaient des représentations scéniques, ainsi que les arènes de la ville, véritable cœur de la cité, et qui pouvait accueillir plusieurs milliers de spectateurs.

refus-romain
Photo par NakNakNak, CC0 – Fréjus tire son nom du célèbre empereur romain, Jules César

Le site de Malpasset

C’est certainement l’épisode le plus triste de l’histoire de Fréjus. En décembre 1959, le barrage de Malpasset se rompt faisant d’innombrables victimes. C’est l’une des plus grosses catastrophes humaines du 20ème siècle en France.

De nombreux gouvernements et institutions dans le monde ont pu aider la ville à se relever, on pense notamment au club du Real Madrid qui avait pu offrir les tribunes du stade de football de la ville. Le général de Gaulle, alors président de la République, avait pu faire une prophétie aujourd’hui réalisée : « Que Fréjus renaisse ».

Cette part d’histoire mérite votre attention et on ne peut que vous conseiller les diverses expositions dans la ville ainsi que le site en lui-même situé à quelques kilomètres du centre pour mesurer l’ampleur de la catastrophe.

photo : ProfessorX / CC BY-SA / Wikimedia Commons

Une balade dans le centre historique

La principale beauté de Fréjus se trouve aujourd’hui dans son influence provençale. Quel bonheur de voir ces maisons colorées dans le centre-ville, ces petites ruelles décorées, ces bâtisses qui sentent bon le 19ème et le début du 20ème siècle avec leurs odeurs de lavande. Avec un soleil souvent présent et cette petite brise de mistral qui permet de ne pas crouler sous la chaleur, vous êtes au Paradis.

De nombreux édifices historiques méritent votre attention, comme la Villa Aurélienne (1880). Elle abrite un joli parc de 22 hectares à la végétation luxuriante où les pins d’Alep et les cyprès de Provence sont légion. Le lieu possède également des vestiges de l’aqueduc dont nous parlions précédemment. Mais le clou du spectacle est définitivement cette œuvre architecturale unique jaune et orange qu’est la villa en elle-même, et qui appartient au style néo-palladien.

Pensez également à faire un tour du côté de la Cathédrale Saint-Léonce (juste à côté de la mairie principale) qui possède l’un des plus anciens baptistères d’Europe et un cloître du 12ème siècle classé aux Monuments historiques.

Nous aurions évidemment pu continuer longtemps, en vous parlant de la fête la plus importante de la ville (La Bravade), des spécialités culinaires de la ville ou des plages (mais on vous conseille plutôt de vous baigner dans les criques idylliques de l’Esterel, entre Saint-Raphaël et Cannes)

Littoral Esterel

commentaires

No Comments

    Laissez-nous un commentaire !

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.